L'école au Val de Gally

L’exposition L’école au Val de Gally, jadis et de nos jours s’est déroulée, espace Voltaire à Fontenay-le-Fleury, du 19   au 31 janvier 2012, 13 jours bien remplis avec un vernissage le samedi 21 janvier, suivi de l’assemblée générale le jeudi 26 janvier et enfin le certificat d’études le samedi 28. Avec une fréquentation de 690 visiteurs et plus de 700 enfants   des écoles de Fontenay, on peut dire que cette exposition a remporté un grand succès . voir l'article de presse

Vernissage le samedi 21 janvier 2012, 12h, salle Voltaire

C’est au milieu d’une classe de jadis que la Présidente de l’association Micheline Couillet-Tourtebatte a présenté l’exposition à la centaine de personnes présentes au vernissage dont Jean-Philippe Mallé, Conseiller Général du canton de Saint-Cyr-l’Ecole, qui nous a fait l’honneur de sa présence. Le temps des remerciements est arrivé après quelques années de travail sur le sujet : remerciements à l’équipe de recherches et de conception pilotée par Marie-Françoise Ségalas, remerciements aux partenaires et à tous ceux qui ont contribué à faire avancer le projet sans oublier leurs initiateurs, Madeleine et Michel Escande.
Puis Marie-Françoise Ségalas, commissaire de l’exposition rappelle le contenu des 22 panneaux thématiques de l’exposition (voir ci-dessous). Enfin, Mme le Maire de Fontenay a pris la parole remerciant les bénévoles des associations fontenaysiennes et leurs familles pour le dévouement dont ils font preuve chaque jour dans notre commune.

Tout le monde s’est retrouvé pour fêter l’évènement autour d’un cocktail offert par l’association.

L’exposition :

Les Monographies ont été l’occasion de montrer les progrès de l’Instruction publique. En 1867, dans le tableau de l’ignorance, la France faisait partie des pays les moins éclairés : l’instruction n’était pas obligatoire, comme en Prusse, Norvège, Suède, Suisse, Danemark, Hollande, Saxe…
En 1899, les lois du XIX° siècle ont mis en place les bases de l’Instruction qui s’appliquent encore aux écoles, avec des modifications :
 - lois Jules Ferry – 1882 -: école laïque, gratuite, instruction obligatoire
 - l’organisation pédagogique, les matières enseignées (couture pour les filles, tir, gymnastique pour les garçons)
 - le congé du jeudi pour l’enseignement du catéchisme, pas à l’école.
 - des lois moins connues : 1881, l’école maternelle, ancienne salle d’asile, est officiellement intégrée à l’enseignement primaire. Les locaux scolaires sont définis en 1887. C’est pourquoi les mairies écoles des villages se ressemblent beaucoup.
 - Le mobilier et sa table-banc ont des dimensions très précises…
 - l’obligation d’ouvrir des classes pour les filles, en 1867,
 - la création du fameux certificat d’études, en 1882.

Dans les Monographies, les instituteurs décrivent leur école (plan, mobilier), les programmes, les matières enseignées.
Ils notent le nombre d’élèves, de reçus au certificat d’études, le nombre de livres de la bibliothèque, les objets du musée de l’école…
Ils parlent de leurs activités après les heures d’écoles : les cours d’adultes - des cours pour les illettrés et des cours pour les jeunes gens désirant compléter leur instruction. (Peu de cours pour les jeunes filles, la mixité étant interdite).
Ils font aussi des conférences, des lectures publiques, très appréciées des habitants. Ces Monographies sont des sources de renseignements pour les communes, en 1899.

1899 - 2009

Pour les écoles en 2009, il a été plus facile de trouver les renseignements.

Quelques éléments de comparaisons :

 A Fontenay, en 1899, 1 école publique mixte (1classe) – en 2009, 8 écoles et un collège.
A Plaisir, en 1899, 2 écoles (2 classes) - en 2009, 30 écoles, 2 collèges et un lycée.

Les chiffres et les photos des écoles donnent déjà, à eux seuls, une idée de l'évolution des communes, de l'école, de l'instruction…. Rendre plus concrète cette évolution pour les enfants des écoles c'est le but de l'installation de cette mini classe d'autrefois : mobilier, livres, cahiers, objets… Un plongeon dans une autre époque. Parmi les enfants qui sont déjà venus visiter l'exposition, l'objet qui les a le plus déconcertés c'est le poêle. Son utilité : une poubelle, un porte-parapluie, un chauffe-eau. Une découverte pour les petits. Nous souhaitons que vous fassiez à votre tour des découvertes en visitant l'exposition. C'est aussi l'occasion de raconter vos souvenirs d'écolier...(diaporama de l'exposition: cliquer ICI )

Les écoles

L'exposition a remporté un grand succès auprès des établissements scolaires de la ville. 29 classes ont visité l'exposition dont une classe de 6ème du collège Descartes. Au total, 706 élèves accompagnés de leurs enseignants ont été accueillis.

Françoise Didier, Marie-Françoise Ségalas et Emmanuelle Liégey ont apporté toutes les explications nécessaires aux enfants sur l'école de 1900 et celle d'aujourd'hui.
Cet éclairage sur une époque lointaine leur a permis de découvrir parmi la collection issue du Musée de l'Education du Val d'Oise, la table-banc ou le poêle qui chauffait la classe.
Ainsi en fin de visite, chaque enfant a pu répondre à un questionnaire pédagogique et ludique sur ce qu'il a pu observer. Le bonnet d'âne est resté en exposition mais des bons-points « année 1900 » ont été distribués à tous les enfants.(diaporama sur les visites d'écoles cliquer ICI ).

Le certificat d'études

21 volontaires s'étaient inscrits pour passer les épreuves d'un certificat d'études de 1900 organisé le samedi 28 janvier 2012.
Au programme : dictée-questions, rédaction, calcul écrit, calcul mental, histoire, géographie, leçon de choses et pour finir chant ou récitation.
Si les candidats étaient stressés au début des épreuves qui ont duré 4 heures, ils étaient détendus pour chanter et réciter en fin d'après-midi. C'est à ce moment que la chaîne de télévision TV FIL 78 a filmé l'évènement .
(cliquer ici pour visionner l'événement)
L'après-midi avait été ponctuée par une séance de gymnastique et une récréation avec goûter à l'ancienne (tartine, confiture et carrés de chocolat). Quatre bénévoles étaient chargées des corrections des épreuves.
A 18h30, la présidente, la commissaire de l'exposition et le vice-président remettaient les diplômes et des récompenses bien méritées.
La moyenne d'âge des participants étaient de 58 ans, le plus ancien âgé de 85 ans, la plus jeune de 20 ans (pour visionner le diaporama cliquer ICI ).
Pour visualiser les épreuves cliquer sur : aritmétique, dictée, redaction, calcul mental, histoire-leçon de choses, questions

Extraits de rédaction

Mon sac d'école était fabriqué dans un cuir teint en bleu foncé, qui m'avait semblé fatigué avant même que je ne commence à l'utiliser. Ses coins n'étaient pas renforcés comme ceux de la plupart de mes camarades mais il possédait un joli bouton en métal argenté sur l'avant, pour que je puisse bien le refermer. Celui-ci prenait les couleurs de l'arc-en-ciel en se reflétant au soleil, phénomène dont l'enfant que j'étais ne se lassait pas.

J'ouvris mon sac d'école en appuyant sur la petite serrure métallique qui fonctionnait encore et qui émit un petit clic que j'avais mille fois entendu. A l'intérieur, deux compartiments pouvaient contenir plusieurs livres et cahiers mais aussi mes trésors et mes gourmandises cachés.

Mis à part les souvenirs habituels intimement liés à la vie scolaire comme les souvenirs liés à la mémoire visuelle, le cartable m'évoque d'autres souvenirs. Des souvenirs d'ordre olfactif me viennent : l'odeur du cuir du cartable qui est une odeur bien particulière.

Ce n'était pas un cartable de grande qualité mais il était très solide. Il avait été fait par mon père avec du cuir de récupération. Dans le tissage, il servait à alimenter une machine qui traitait la laine de mouton d'Australie. N'étant plus capable de remplir son office, il était cédé aux ouvriers qui s'en servaient pour ressemeler des chaussures. Chez nous ce fut un cartable.

Après l'épreuve, la joie d'avoir participé à une expérience inoubliable ! Extraits de courriers adressés à l'association : extrait1, extrait2 

Accueil | l'Association | Nos missions | Contact | Mentions légales